vendredi 12 février 2016

PRENDRE SOIN DE SOI!











Il y a des moments clefs qui nous font prendre conscience, qu'il est temps de retrouver sa vraie nature; sa vraie nature, son essence, son enfant intérieur. Nommez-le comme vous le voulez! ou comme vous le sentez!

La première étape est de tourner notre attention vers ce que nous percevons par nos sensations physiques, nos émotions et nos sentiments. L'observation de nos sensations et de nos sentiments est magique, car ils nous révèlent ce que nous sommes vraiment. Ils nous conduisent à nos attentes et à nos besoins.

Cela peut parfois nous demander un réapprentissage, tant nous avons été contraint d'occulter nos perceptions. Nous avons tous faits l'expérience au cours d'une journée, de situations qui nous ont apporté des satisfactions ou des désagréments n'est-ce pas?
Certaines tâches peuvent être accomplies par devoirs ou par contrainte, tel un métier que nous n'aurions pas choisi et qui permet pourtant de régler les factures. A l'opposé, certaines activités nous font du bien, nous rendent heureux et nous régénèrent. Ces écarts permanents sont instructifs, car ils nous permettent de distinguer :
ce que nous faisons par obligation, pour être loyal à nos idées, nos valeurs, nos croyances et ce que nous réalisons avec le cœur, par pur plaisir.




Sans aucun jugement, le fait d'observer régulièrement (tel un baromètre), dans quelle circonstance, dans quel domaine, nous nous sentons dans la contrainte, ou au contraire dans la détente et le contentement est déjà un acte de soin vers soi. 
Il est essentiel de porter une attention particulière à notre ressenti chaque fois que nous éprouvons du ressentiment ou des sensations désagréables. En accueillant notre état émotionnel du moment, nous acceptons que cet état soit manifesté, sans jugement. Plus nous repoussons nos ressentis négatifs, plus nous leur donnons de la puissance.  

Après avoir accueilli nos émotions, identifions les besoins qui se présentent derrière celles-ci et les sensations. Souvent, nous ne prenons pas conscience de nos manques et préférons reporter sur l'autre la responsabilité de nos sentiments. Dire "JE" au lieu de "TU" est un bon début:
J'ai besoin d'être respecté, j'ai besoin d'être tranquille, j'ai besoin d'espace..... Quand nous éprouvons un mal être, une émotion négative, demandons nous: "qu'est ce qui me manque pour que je sois satisfait"? Et quand le besoin est identifié qu'est ce que je fais avec? Allons nous demander systématiquement à l'autre de le satisfaire? 
C'est en nous que nous devons trouver les clefs. De la même manière que nous accueillons nos émotions, faisons de même envers nos besoins sans aucun jugement. Décidons d'être bienveillants envers nous mêmes en cessant de nous juger.
La prochaine étape est de faire taire les injonctions de ce juge intérieur et de débusquer notre système de croyances.
Toute notre vie, nous sommes en apprentissage 

















Qu'est ce qu'une croyance?

C'est une conviction profonde, une vérité uniquement subjective et personnelle, une pensée que nous tenons pour vraie et que nous ne pensons pas remettre en question. Une croyance s'inscrit en nous au moment d'une expérience, que celle-ci soit vécue personnellement ou qu'elle nous soit relatée par une autre personne (nos proches par exemple). 

Elle a une qualité vibratoire. Elle est un langage à la manière d'un logiciel informatique; une croyance nous programme à adopter un comportement plutôt qu'un autre, à vivre telle réalité plutôt qu'une autre, sans que nous en soyons conscients. Elle a un pouvoir, celui de nous enfermer dans des interprétations qui ne sont pas la réalité.

En identifiant qu'elles sont nos croyances, nous sommes à même de transformer une croyance limitante qui ne nous sert plus, en une croyance motivante qui nous conduit vers la réalisation de ce que nous souhaitons.



Nous seuls, avons le pouvoir de créer notre bonheur.
Lorsque nous distinguons toutes nos croyances, il se peut que nous nous jugions davantage. Cependant, ce juge intérieur ne ferait qu'alimenter notre confusion. 
Accepter d'être ce que nous sommes et ce que nous avons mis en place jusqu'à ce jour, pour simplement nous adapter à notre environnement familial, social, professionnel etc...Transformons nos prétendus fautes ou échecs comme des étapes ou des rencontres qui nous ont permis de grandir, d'expérimenter avec notre conscience du moment.
C'est en listant nos insatisfactions quotidiennes que nous repérons ce qui nous fait du bien. Rappelons nous les moments où nous ressentons du plaisir à vivre et c'est ainsi que nous nous reconnectons à notre VRAIE NATURE.

Chanter, écouter de la musique, partir en week-end, passer du temps avec ses amis, escalader, randonner, recevoir un massage......
En faisant le choix d'ancrer en nous tous ces souvenirs, nous reconnaissons le plaisir associé à chaque activité, avec une attention toute particulière de bienveillance, de respect et de légitimité à ETRE SOI. Petit à petit nous faisons l'expérience nouvelle d'aller chercher en nous, UN ESPACE qui ne demande qu'à s'amplifier pour devenir ce que nous sommes.  


Je vous souhaite de faire de très belles découvertes.