mardi 9 janvier 2018






            La BIENVEILLANCE

Étymologiquement parlant, la bienveillance est une disposition favorable de notre volonté qui vise le bien et le bonheur d’autrui. 



La pratique de la Mindfulness – que l’on traduit à tort en français par pleine conscience plutôt que pleine attention ou pleine présence– peut se définir comme étant simplement le fait de “porter attention, sans jugement, à l’instant présent”.

En quoi le fait de pratiquer la pleine conscience contribue-t-il à diminuer la souffrance individuelle et collective, voire à améliorer notre bien-être? Est-ce vraiment une pratique basée sur la bienveillance?

Deux courants de pensée: la pleine conscience est une technique bouddhiste qui a été déracinée de son contexte philosophique, simplifiée, pour ne pas dire édulcorée. Et il existe beaucoup de confusion au sujet des différences entre la méditation et la pleine conscience.
Le second courant, pense que la Mindfulness est une aptitude universelle que l’on retrouve non seulement chez tous les individus mais aussi dans toutes les traditions. Un entrainement spécifique de cette aptitude à la pleine conscience permet une réduction des perturbations mentales et une connaissance plus juste de la réalité et des phénomènes qui s’y manifestent. Les formes que peuvent prendre cet entrainement sont corrélées à certaines cultures et traditions mais, sur le fond, la connaissance intime qui en provient débouche sur la libération de l’individu.

Ce que l'on peut remarquer, c’est que beaucoup de décisions immorales et de comportements non-éthiques proviennent d’un manque d’attention à soi, aux autres et à la Vie en général. Une étude réalisée par l’Université Wharton de Pennsylvanie en 2010, sur 97 participants, et intitulée “Dans l’instant : les effets de la pleine conscience sur la prise de décision éthique” démontre d’ailleurs l’existence de ce lien. Le lien évident entre la pratique de la méditation pleine conscience et la bienveillance.

Pourquoi méditer en pleine conscience cultive la bienveillance?

 

Lorsque nous pratiquons la méditation, nous ne sommes pas les seuls à en bénéficier : même si nous n’en sommes pas conscients, notre pratique fait également du bien aux autres et contribue à leur bonheur. En effet, plus nous sommes apaisés intérieurement et calmes extérieurement, plus nous pouvons offrir aux autres le meilleur de nous-même

C’est cette attitude qui permet d’accueillir la vie intérieure avec joie, sans s’identifier à celle-ci et sans réagir en mode zombie aux blessures du passé, aux attachements ou aux envies qui peuvent nous pousser à nous comporter de façon non éthique voire à agir contre notre volonté.

En accueillant puis en apprenant à aimer inconditionnellement nos parts d’ombre et de lumière, nous apprenons aussi à aimer le Monde tel qu’il est, dans ce qu’il présente de plus sombre et de plus brillant. C’est un fondement pour une bienveillance authentique.

Comment cultiver la bienveillance au quotidien ?

 

La pratique consiste simplement à “porter attention, sans jugement, à l’instant présent”. Il n’en reste pas moins que, pour entretenir en soi la paix, la douceur ou la tranquillité de la méditation, il est indispensable d’avoir sa “conscience pour soi” ou, si vous préférez, d’avoir “bonne conscience”. Il faut se sentir aimable et être aimable. Car comment pourriez-vous sincèrement trouver la paix, la douceur et la tranquillité si vous savez que vos décisions sont immorales et vos comportements non-éthiques? C’est une question de cohérence.

Sans la rencontre de ces deux aspects de la pratique, l’attention à l’instant présent sans bienveillance peut devenir une pratique sèche, froide et ennuyeuse. Alors, à partir d’aujourd’hui, je vous invite à faire de la bienveillance un objet d’attention. Oui, mais comment ?
Avec toute l’anxiété et l’incertitude auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui, et avec la tendance de nos esprits à voir le verre à moitié vide plutôt que le verre à moitié plein, il peut sembler que le Monde et les personnes autour de nous manquent de bienveillance. Pourtant, si vous décidez de vraiment remarquer et apprécier toute la bienveillance qui vous entoure chaque jour, vous pourriez être très surpris. Il s’agit, d’ailleurs, d’une pratique de pleine conscience comme une autre qui pourrait vous révélez toute la bienveillance qu’il y a autour de vous et à quel point il est heureux de la remarquer et de l’apprécier lorsqu’elle se produit.
par exemple:
         Je suis conscient de la bienveillance que mon voisin m'a témoigné en me donnant un coup de main pour décharger des objets beaucoup trop lourds pour moi et mes proches.
·         Je remarque la bienveillance presque continue et explicite des membres de ma famille à mon égard et ce même lorsque je suis au creux de la vallée.
         En fait, lorsque nous sommes vraiment attentifs, nous découvrons une abondance de bienveillance autour de nous, dans de tout-petits gestes. Vous et moi pouvons choisir d’être des sources de bienveillance, comme pour renvoyer avec gratitude et en écho toute la bienveillance que nous recevons objectivement et véritablement chaque jour des autres et de la Vie. 
     Et ce qu’il y a de fantastique, c’est que plus nous offrons de bienveillance, plus nous en recevons en retour, comme un écho qui multiplierai à l’infini le son originel, la vibration initiale. 

    Bienveillance et pleine conscience/ Monsieur Mindfulness / 6 juillet 2017 

           "Un espace en Soi"
           COACH Bien Être 
     Je vous propose des outils en Développement Personnel 
       et Psycho énergétique